La Chine s’apprête à envoyer un nouvel équipage vers sa station spatiale

La Chine enverra jeudi soir un nouvel équipage vers sa station spatiale Tiangong, a annoncé l’agence spatiale chinoise, dans le cadre d’un programme visant à envoyer des astronautes sur la Lune d’ici à 2030.

La mission spatiale Shenzhou-18, composée de trois astronautes, décollera du Centre de lancement de satellites de Jiuquan, dans le nord-ouest de la Chine, a précisé l’agence spatiale chargée des vols habités (CMSA).

L’équipage sera dirigé par Ye Guangfu, un pilote de chasse et astronaute qui a déjà fait partie de l’équipage du vaisseau Shenzhou-13 en 2021.

Il sera accompagné par les astronautes Li Cong et Li Guangsu, qui iront dans l’espace pour la première fois.

L’équipage restera en orbite pendant six mois, pour mener des expériences sur la gravité et la physique, ainsi que sur les sciences de la vie.

Ils mèneront également un « projet de détection à haute résolution des gaz à effet de serre à l’échelle mondiale », a déclaré Lin Xiqiang, directeur général adjoint de la CMSA, lors d’une conférence de presse.

« Ils travailleront avec d’autres astronautes en activité pour assurer le suivi des missions de la station spatiale » et en vue d’un alunissage par des astronautes chinois, a-t-il ajouté.

Tiangong, qui signifie « Palais céleste », est le projet emblématique du programme spatial chinois, qui a fait atterrir des rovers robotisés sur Mars et sur la Lune et a permis à la Chine de devenir le troisième pays à mettre des êtres humains en orbite.

Tiangong, dont la construction a été achevée en 2022, devrait rester en orbite terrestre basse, entre 400 et 450 kilomètres au-dessus de la planète, pendant au moins 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − treize =

Bouton retour en haut de la page