«Ce pays a besoin de toi» : des partisans du premier ministre Pedro Sanchez se rassemblent dans les rues de Madrid

Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a déclaré mercredi 24 avril envisager de démissionner après que sa femme, Begoña Gomez, a fait l’objet d’une enquête pour trafic d’influence et de corruption.

Ils sont venus défendre leur premier ministre. Des militants et sympathisants du PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol) se sont rassemblés ce samedi 27 avril, devant le siège du parti au pouvoir rue Ferraz à Madrid, en signe de soutien à Pedro Sanchez. Le premier ministre espagnol a annoncé mercredi 24 avril réfléchir à une possible démission après l’ouverture d’une enquête visant son épouse, Begoña Gomez. Cette dernière est accusée par un collectif de trafic d’influence et de corruption.

«Pedro résiste au coup d’État», «Nous comprenons ta douleur, mais ce pays a besoin de toi», «Pedro, résiste, que les fascistes ne puissent pas te vaincre», peut-on lire sur les nombreuses pancartes brandies par les manifestants. Selon les chiffres communiqués par le PSOE, relayés par le média El Español, plus de 12.500 personnes, venues différentes régions espagnoles, se sont rassemblées.

À l’intérieur du siège du PSOE, le Comité fédéral du parti s’est également réuni en début de matinée pour montrer son soutien au chef du gouvernement. Après 12 heures, les dirigeants sont descendus dans la rue pour témoigner de leur appui. La vice-présidente du gouvernement, María Jesús Montero, a proclamé un discours pour l’occasion : «Pedro, reste. Président, nous avons besoin de vous», rapporte El Mundo . Des vidéos publiées par les médias espagnols montrent des scènes de liesse entre les dirigeants du parti et la foule réunie devant le siège.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 5 =

Bouton retour en haut de la page