Essaouira: des experts internationaux scrutent les enjeux de l’Intelligence Artificielle au service de la cybersécurité

Les enjeux de l’Intelligence Artificielle (IA) au service de la cybersécurité, ont été au centre des discussions à l’occasion de la tenue du 3ème Sommet international sur l’IA et la Cybersécurité (AiSec International Summit 2024), dont les travaux se sont ouverts, samedi à Essaouira, en présence d’un parterre d’éminents experts internationaux, de chercheurs et de professionnels du domaine.

Initié par l’École Nationale des Sciences Appliquées (ENSA) de Marrakech, en partenariat avec l’École Supérieure de Technologie (EST) d’Essaouira, ce conclave international de trois jours vise à approfondir la compréhension des menaces pesant sur la sécurité informatique et à favoriser les échanges entre universités, entreprises, décideurs et chercheurs marocains.

Cette rencontre scientifique, marquée par la présence du Conseiller de Sa Majesté le Roi et Président fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, du président du Conseil communal d’Essaouira, Tarik Ottmani, du président de l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech, Belaïd Bougadir, ainsi que d’autres personnalités de diverses sphères, entend également créer un espace propice à la collaboration et à l’innovation dans le domaine de la cybersécurité, favorisant ainsi le développement de solutions technologiques avancées pour contrer les menaces numériques croissantes.

Dans une allocution d’ouverture, M. Azoulay s’est réjoui des avancées significatives du Maroc dans le domaine de la cybersécurité, mettant en avant l’engagement continu du Royaume à renforcer ses capacités dans ce domaine stratégique.

« Nous sommes témoins de la transition numérique mondiale qui se profile, et le Maroc, fort de ses compétences et de sa détermination, joue déjà un rôle de leader dans de nombreux secteurs des nouvelles technologies, tant sur le continent africain que sur la scène internationale », a-t-il relevé, soulignant l’importance d’aborder les défis que pose la révolution numérique avec sérieux et professionnalisme.

« Je suis fermement convaincu que la régulation et l’encadrement de ces technologies sont impératifs pour maintenir nos équilibres sociaux, garantir notre sécurité et protéger notre souveraineté », a assuré M. Azoulay.

Rappelant que la ville d’Essaouira accueillera tout au long de cette semaine une série de conférences internationales de renom, ainsi que d’autres événements d’envergure, M. Azoulay n’a pas manqué de mettre en lumière l’engagement de la Cité des Alizés envers la promotion de la recherche scientifique et de l’innovation.

De son côté, M. Bougadir a mis en évidence l’engagement de l’UCA à se positionner en tant que leader dans le domaine de l’IA, tant par ses formations que par sa recherche, afin de former de futurs leaders capables d’assurer cette transition numérique et de relever les défis technologiques actuels et à venir.

« La cybersécurité et l’IA jouent un rôle central dans la protection des données sensibles, la prévention des cyberattaques et le maintien de la souveraineté nationale dans le cyberespace », a-t-il fait observer, appelant ainsi à renforcer les initiatives de recherche et de formation dans ces domaines à travers toutes les régions du Royaume.

Dans une déclaration à la presse, M. Bougadir a, par ailleurs, plaidé en faveur d’une collaboration étroite entre les universités marocaines, le secteur privé et la communauté internationale afin de promouvoir l’innovation, d’encourager la recherche collaborative et de favoriser le transfert de connaissances et de technologies.

Pour sa part, le directeur par intérim de l’ENSA de Marrakech, Hassan Ayad, a indiqué que l’objectif ultime de cette rencontre scientifique est de conduire une réflexion approfondie en vue de formuler des recommandations visant à renforcer la résilience des infrastructures numériques et à préserver l’intégrité des données contre les attaques cybernétiques.

« La préservation de notre cybersécurité constitue un enjeu de première importance pour le Maroc. Par conséquent, nous sommes résolument engagés à concevoir des solutions innovantes, ancrées dans l’expertise et la créativité marocaines, en vue de consolider notre protection en ligne », a-t-il affirmé.

Par la suite, l’auditoire a suivi des conférences et des tables rondes qui se sont déroulées tout au long de la journée, couvrant une large gamme de sujets liés à l’IA, à la cybersécurité et à d’autres domaines connexes.

Par ailleurs, cette rencontre a été ponctuée par la signature d’une série de conventions de partenariat entre divers acteurs, visant à établir des laboratoires techniques et des projets de recherche communs, tout en facilitant la mobilité des étudiants à l’échelle mondiale.

Au programme de cette manifestation scientifique qui se déroule à Essaouira et à Marrakech jusqu’au 6 avril, figurent des conférences, des tables rondes, des ateliers et diverses activités interactives, offrant ainsi un cadre favorable à l’échange d’idées et à la collaboration entre les spécialistes, le but étant d’aboutir à des conclusions favorisant la synergie et l’avancement des connaissances dans les domaines abordés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 4 =

Bouton retour en haut de la page