11ème Logismed : la logistique urbaine, un impératif pour une économie efficiente et durable

Les participants à une table ronde tenue, mardi à Casablanca, en marge du 11ème Salon International du Transport et de la Logistique pour l’Afrique et la Méditerranée (Logismed), ont discuté de l’importance de la logistique urbaine comme impératif pour une économie efficiente et durable.

Cette table ronde, qui a permis de faire un focus sur la ville de Casablanca, a été l’occasion pour les participants de mettre en exergue les enjeux et les perspectives de la logistique urbaine, vus par les acteurs du secteur public et les opérateurs privés intervenant dans la chaîne de valeur.

À cette occasion, la directrice générale de l’Agence nationale des ports (ANP), Nadia Laraki, a d’emblée souligné la conscience aiguë de l’Agence quant à l’importance cruciale de la logistique dans le développement urbain.

En effet, elle a affirmé que l’ANP pourrait être légitimement perçue comme le premier logisticien du Royaume, facilitant ainsi l’ouverture du Maroc sur le plan international.

Mme Laraki a également cité quelques données clés de l’activité portuaire de Casablanca. Avec un volume de 1,1 million de véhicules particuliers et un montant substantiel de marchandises d’importations atteignant les 250 milliards de dirhams (MMDH), le port de Casablanca demeure un acteur majeur dans l’économie nationale, a-t-elle fait valoir.

Et de poursuivre que plus de 1.000 transitaires utilisent régulièrement les infrastructures portuaires de la ville, d’où l’importance cruciale de la connectivité routière et ferroviaire pour le bon fonctionnement du port.

Avec une moyenne de 7.000 camions par jour, il est devenu impératif de canaliser les flux de transport et d’intégrer le port de Casablanca de manière plus efficace dans le réseau autoroutier, afin de réduire l’impact sur la circulation urbaine, a estimé la DG de l’ANP.

Par ailleurs, Mme Laraki a insisté sur la nécessité de diversifier les activités portuaires tout en prenant en compte les impératifs de développement durable. « L’ANP a donc travaillé sur des initiatives visant à améliorer l’harmonie entre le port et la ville, notamment en favorisant une meilleure connexion maritime pour décongestionner les zones portuaires et urbaines. Cette stratégie vise à promouvoir une transition vers une zone logistique multimodale, offrant des solutions durables aux enjeux de transport et d’urbanisation ».

Pour sa part, Anas Arhbal, le directeur Supply Chain de Centrale Danone a partagé l’expérience logistique de la société afin de démontrer la complexité et les enjeux de la chaîne logistique.

Centrale Danone gère un réseau logistique de 500 camions et approvisionne pas moins de 75.000 points de vente à travers le Maroc, a-t-il précisé, ajoutant que Casablanca représente une part significative, soit 20% de l’activité de distribution de l’entreprise.

M. Arhbal a mis en avant la spécificité de l’activité de la société qui consiste à distribuer des produits ultra frais avec une exigence de « juste à temps », du fait d’une date limite de consommation de seulement 4 jours.

« Cette contrainte impose d’énormes défis logistiques, surtout lorsqu’il s’agit de desservir des zones comme les médinas, nécessitant une adaptation des véhicules de livraison et l’utilisation de caissons isothermes », a-t-il expliqué.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Logismed 2024 se tient jusqu’au 09 mai, sous le thème « Quelles stratégies logistiques face aux défis économiques, géopolitiques et environnementaux ? ».

Ce salon rassemble les acteurs de la communauté logistique au sens large autour d’un programme particulièrement riche d’expositions, de conférences et de rencontres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × cinq =

Bouton retour en haut de la page