Fès: Interpellation de cinq individus pour escroquerie contre des candidats à la migration et traite d’êtres humains

Les éléments de la brigade régionale de la police judiciaire de Fès ont procédé, mercredi, sur la base de renseignements précis fournis par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), à l’interpellation de cinq individus, dont trois femmes et un ressortissant syrien résidant au Maroc, pour leur implication présumée dans une affaire d’escroquerie sur des candidats à l’émigration et de traite d’êtres humains.

Les mis en cause opèrent selon un modus operandi criminel qui consiste à attirer les victimes pour leur subtiliser des sommes d’argent en échange de fausses promesses de contrats de travail ou en servant d’intermédiaire pour l’obtention de contrats fictifs de travail à l’étranger en vue de faciliter leur exploitation ultérieure par des réseaux de prostitution ou de criminalité organisée transfrontalière, a-t-on indiqué de source sécuritaire.

Les perquisitions menées dans le cadre de cette affaire, dans les villes de Fès et d’Essaouira, où réside le ressortissant syrien impliqué dans cette activité criminelle, ont permis de saisir des documents d’identité et de voyage appartenant aux victimes, ainsi que de faux contrats de travail et des reçus de transferts d’argent suspectés provenir des revenus de ces activités criminelles, a-t-on précisé de même source.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête, menée sous la supervision du Parquet compétent, en vue d’élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire et déterminer l’ensemble des actes criminels reprochés à chacun d’entre eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + trois =

Bouton retour en haut de la page