Assa-Zag : Colloque intellectuel sur le développement culturel africain

Un colloque intellectuel sur le thème « Le développement culturel africain : ponts et défis dans les cultures transfrontalières » s’est ouvert mardi soir à Assa.

Ce colloque de trois jours organisé par l’association des femmes écrivaines du Maroc et d’Afrique, vise à débattre des crises les plus importantes ayant des dimensions culturelles et sociales et à présenter des propositions alternatives qui mettent l’accent sur l’importance des cultures pour réaliser le développement global, selon ses organisateurs.

Les participants vont également souligner l’importance de l’investissement dans le patrimoine immatériel et le produit intellectuel pour l’accélération du processus de développement économique et social en Afrique dans le cadre d’une approche Sud-Sud.

La présidente de l’association des femmes écrivaines du Maroc et d’Afrique, Badia Radi a indiqué que ce colloque, qui connait la participation de chercheurs et d’universitaires venant de plusieurs pays arabes et africains, constitue la première étape de la mise en œuvre du programme culturel annuel de l’association, qui se déroulera prochainement dans les régions de Dakhla-Oued Eddahab, Laâyoune-Sakia El Hamra, Souss-Massa, Fès-Meknès et Draa-Tafilalet.

Elle a souligné que l’association considère la culture comme un puissant moteur de changement pour le développement de l’espace, ajoutant que le Maroc place aujourd’hui toutes ses capacités et ses expériences dans les domaines notamment de l’économie, de la connaissance, la science et la culture au service de l’Afrique selon une vision de partenariat.

Les participants à ce colloque, organisé avec le soutien du conseil provincial d’Assa-Zag, du conseil communal d’Assa et en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication et la province d’Assa-Zag, ont visité des monuments historiques de la ville (Ksar et Zaouiya Assa), ainsi qu’une exposition de produits de l’artisanat.

Les travaux de ce forum culturel se poursuivent mercredi et jeudi avec des débats sur des thèmes tels que «le développement culturel africain… la tolérance et la paix dans les sociétés africaines », « le développement culturel… l’Homme et l’espace dans les sociétés africaines » et « la technologie moderne et son rôle dans la communication sociale humaine commune entre les pays africains ».

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre s’est déroulée en présence notamment du gouverneur de la province d’Assa-Zag, Youssef Kheir et du président du conseil provincial d’Assa-Zag, Rachid Tamek.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 3 =

Bouton retour en haut de la page